RETAIL ESTATES 78.800 € (+0.13 %)     BEKAERT 23.420 € (+0.09 %)     ORANGE BELGIUM 17.340 € (+1.29 %)     COFINIMMO 113.200 € (+0.71 %)     SHURGARD 30.550 € (-0.65 %)     BARCO 185.000 € (-1.39 %)     ARGENX SE 120.300 € (-1.72 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 300.000 € (-0.43 %)     XIOR 45.650 € (-0.11 %)     UCB 71.360 € (-1.11 %)     AGFA-GEVAERT 3.416 € (-0.99 %)     KBC 57.220 € (+0.67 %)     GBL 85.840 € (+0.07 %)     SIPEF 42.000 € (+1.94 %)     BPOST 8.192 € (-0.32 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 20.700 € (+0.24 %)     ACACIA PHARMA 1.380 € (-1.43 %)     ASIT 1.120 € (+0.90 %)     LOTUS BAKERIES 2 400.000 € (+0.84 %)     MONTEA C.V.A. 73.400 € (-0.27 %)     PICANOL 65.800 € (-0.60 %)     SOLVAY 89.300 € (+0.13 %)     ELIA 63.900 € (-0.47 %)     TUBIZE-FIN 60.900 € (-1.14 %)     FAGRON 17.730 € (-2.04 %)     KBC ANCORA 39.360 € (+0.05 %)     CELYAD 9.610 € (-8.48 %)     CIE BOIS SAUVAGE 373.000 € (+0.27 %)     MELEXIS 56.250 € (+0.09 %)     UMICORE 27.240 € (+0.26 %)     VGP 71.200 € (-2.20 %)     RECTICEL 7.740 € (-2.03 %)     RESILUX 132.500 € (0.00 %)     PROXIMUS 25.720 € (-2.24 %)     WDP 144.600 € (+0.14 %)     GREENYARD 3.420 € (0.00 %)     BIOCARTIS 10.280 € (-0.96 %)     IBA 13.660 € (+0.66 %)     VAN DE VELDE 27.000 € (0.00 %)     OXURION 3.820 € (-3.54 %)     SIOEN 23.550 € (-2.69 %)     VIOHALCO 4.250 € (+2.16 %)     AGEAS 45.290 € (+0.85 %)     D'IETEREN 39.500 € (-2.35 %)     ONTEX GROUP 13.650 € (+1.26 %)     WERELDHAVE BELGIUM 80.600 € (0.00 %)     ASCENCIO 56.800 € (-0.35 %)     TESSENDERLO 29.050 € (-0.51 %)     EURONAV 7.935 € (+1.28 %)     AEDIFICA 82.000 € (-1.56 %)     EXMAR 5.460 € (+0.18 %)     COLRUYT 49.880 € (-2.00 %)     BEFIMMO 50.900 € (-1.55 %)     CFE 81.800 € (-0.24 %)     KINEPOLIS GROUP 47.400 € (-0.73 %)     LEASINVEST 102.000 € (0.00 %)     IMMOBEL 59.000 € (0.00 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.400 € (-0.97 %)     CRESCENT 0.047 € (-4.28 %)     CARE PROPERTY INV. 24.400 € (0.00 %)  
   SIGNIFY NV 25.940 € (-0.08 %)     CARREFOUR 16.675 € (+1.43 %)     ADOCIA 17.000 € (-23.25 %)     SMCP 13.620 € (+0.89 %)     EURONEXT 66.400 € (-1.99 %)     ACCOR 37.120 € (-0.05 %)     ASML HOLDING 179.000 € (+0.94 %)     XILAM ANIMATION 40.850 € (+0.12 %)     ARCELORMITTAL SA 15.710 € (+4.83 %)     GALAPAGOS 111.050 € (-0.94 %)     TECHNIPFMC 22.390 € (+2.94 %)     INGENICO GROUP 77.200 € (-0.05 %)     ALBIOMA 23.150 € (+4.51 %)     BENETEAU 9.555 € (-0.93 %)     KPN KON 2.766 € (+0.11 %)     EUROPCAR MOBILITY 6.080 € (+2.27 %)     UNILEVER DR 53.500 € (-1.18 %)     ARGAN 61.000 € (-1.61 %)     SAFRAN 130.800 € (-0.57 %)     ORPEA 102.700 € (+0.10 %)     REMY COINTREAU 123.500 € (+0.32 %)     ESSILORLUXOTTICA 109.150 € (-0.59 %)     ORDINA 1.766 € (+1.49 %)     NEURONES 21.700 € (-0.91 %)     ATOS 70.900 € (-1.25 %)     STEF 74.300 € (+2.20 %)     BOIRON 36.550 € (-2.14 %)     ENVEA 77.200 € (+0.52 %)     PERNOD RICARD 162.250 € (-0.46 %)     VIVENDI 24.460 € (-1.29 %)     METROPOLE TV 16.450 € (+0.55 %)     AIRBUS 125.540 € (+0.29 %)     THALES 107.500 € (-0.19 %)     MANITOU BF 26.000 € (-1.52 %)     MAISONS DU MONDE 20.200 € (+0.60 %)     AMG 25.800 € (+0.86 %)     DELTA DRONE 0.088 € (+4.39 %)     GENFIT 17.720 € (-0.45 %)     SPINEWAY 0.039 € (-8.24 %)     ING GROEP N.V. 9.998 € (+2.75 %)     NICOX 4.905 € (+1.34 %)     VALLOUREC 2.525 € (+3.06 %)     TOTAL 49.520 € (+1.17 %)     KLEPIERRE 29.000 € (-0.82 %)     SII 22.700 € (+0.44 %)     BNP PARIBAS ACT.A 41.165 € (+1.74 %)     BOUYGUES 31.970 € (+0.53 %)     KIADIS 7.445 € (-0.07 %)     CASINO GUICHARD 29.980 € (+3.09 %)     EUROFINS SCIENT. 376.600 € (+1.62 %)     SOITEC 95.400 € (+1.65 %)     CARMAT 19.660 € (0.00 %)     RALLYE 6.500 € (+7.26 %)     GROUPE PARTOUCHE 25.100 € (-0.40 %)     BAM GROEP KON 3.800 € (0.00 %)     POSTNL 1.456 € (+2.10 %)     VALEO 28.260 € (+5.92 %)     AEGON 4.298 € (+0.54 %)     AUREA 5.560 € (+1.46 %)     GETLINK SE 14.020 € (-1.61 %)  

Privatisation d'ADP: Bruno Le Maire se veut rassurant sur le statut des salariés et les tarifs

13/06/2018 11:40
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a assuré mercredi que le futur concessionnaire des aéroports de Paris serait soumis à "d'importantes obligations" notamment sur le maintien du statut des salariés et les tarifs aéroportuaires, au lendemain de l'annonce de la privatisation de Groupe ADP.
Le ministre qui a rencontré la direction de Groupe ADP au siège de l'entreprise à Tremblay-en-France a été accueilli par une cinquantaine de manifestants inquiets du risque que ferait peser selon eux cette privatisation sur le développement de l'entreprise, l'emploi et le statut du personnel.
Une bousculade s'est produite à l'entrée du bâtiment où les salariés, mobilisés à l'appel de la CGT, la CFE-CGC, la CGT, FO et l'Unsa-SAPAP, ont finalement pu entrer. Une délégation a été reçue par le directeur de cabinet du ministre et le numéro deux du groupe Edward Arkwright. Les syndicats seront reçus le 20 juin à Bercy, ont-ils indiqué à l'issue de la rencontre.
"Les salariés ont un statut. Ce statut ne sera pas remis en cause, nous sommes en train de définir un cahier des charges pour le futur concessionnaire (...) avec des obligations importantes", a affirmé le ministre devant les journalistes.
Il n'y aura "pas de changement du statut des salariés", la "régulation sur les tarifs" aéroportuaires sera garantie pour éviter leur explosion et l'Etat va "en outre garantir par la loi un nombre de rotations qui sera le même que celui qui existe aujourd'hui", a-t-il poursuivi.
M. Le Maire avait déjà indiqué plus tôt sur RTL vouloir "tirer les leçons de ce qui s'est passé sur les autoroutes", dont la privatisation par le gouvernement de Dominique de Villepin en 2005 est aujourd'hui très décriée.
"Je comprends parfaitement les préoccupations des Français qui nous disent: +attendez, sur les autoroutes, les tarifs vous ne les avez pas régulés+", a-t-il assuré. Mais "il n'est pas question de faire de cadeaux à qui ce soit".
Le gouvernement a annoncé mardi qu'il allait ouvrir la voie à une privatisation d'ADP et de la Française des Jeux, ainsi qu'à la cession de nouveaux titres Engie, dans le cadre de la loi Pacte sur la croissance des entreprises qui sera présentée en conseil des ministres le 18 juin.
Concernant ADP, dont l'Etat possède 50,6% du capital, le gouvernement veut transformer le statut du groupe qui exploite Orly et Paris-Charles-de-Gaulle dans le cadre d'un contrat d'une durée illimitée en un modèle de concession, avec une limite pour l'exploitation de ses actifs fixée à 70 ans.
"Nous aurons un contrat de régulation dans lequel les tarifs seront révisés tous les cinq ans, et où l'Etat gardera la possibilité s'il estime que les tarifs proposés par la société ne sont pas satisfaisants de reprendre la main", a promis M. Le Maire.
"S'il n'y a pas assez d'investissements (...) nous aurons la possibilité de dire à l'entreprise: +vous ne faites pas assez d'investissements+", a-t-il insisté sur RTL.
Et "il n'y aura pas moins de douaniers, il n'y aura pas moins de policiers, il n'y aura pas moins de contrôles aux frontières. Toutes ces activités de contrôle national resteront aux mains de l'Etat", a-t-il dit.
Les syndicats d'Aéroports de Paris (ADP) ont appelé à la grève jeudi pour le "retrait du projet de privatisation"
vab-sw/soe/kp/nm

(© 2018 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière