Commande de 53 rames à Alstom pour le métro du Grand Paris

11/07/2018 12:43
Île-de-France Mobilités (IDFM) a donné mercredi son feu vert à l'achat au constructeur Alstom de 53 rames devant circuler en 2024 sur le futur métro du Grand Paris, pour 680 millions d'euros.
Le contrat pourrait porter au total sur 183 rames pour un montant total de 1,3 milliard d'euros, a précisé dans un communiqué l'autorité organisatrice des transports franciliens.
Le choix d'Alstom avait été annoncé début mai.
L'opération doit encore être avalisée lundi par le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP), l'établissement public chargé de construire le nouveau métro autour de Paris.
La procédure est de fait un peu baroque puisque Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) va intégralement financer les rames et en sera propriétaire, mais c'est la SGP qui passera formellement la commande.
Le marché concerne le design, la conception, la fabrication et la mise en service du nouveau matériel roulant, qui sera capable de rouler jusqu'à 110 km/h.
Alstom pourrait fournir jusqu'à 133 rames longues de 108 m --de six voitures chacune, pouvant transporter un millier de personnes-- pour la ligne 15 du Grand Paris Express, et jusqu'à 50 rames deux fois plus courtes --de trois voitures-- pour les lignes 16 et 17.
La première tranche approuvée mercredi concerne 30 rames pour la ligne 15, qui permettront d'offrir en heure de pointe un métro toutes les 3 minutes sur le premier tronçon au sud de Paris, entre Porte-de-Sèvres et Noisy-Champs.
S'ajoutent 23 rames pour les lignes 16 et 17, qui doivent relier en 2024 Saint-Denis-Pleyel, Clichy Montfermeil et l'aéroport du Bourget, avec une fréquence de deux minutes en pointe sur leur tronc commun.
La ligne 15 est déjà en construction, sa mise en service devant se faire progressivement entre 2024 et 2030. Elle doit à terme faire un grand cercle autour de Paris, en passant notamment par Champigny-sur-Marne, Créteil, Villejuif, Boulogne-Billancourt, Nanterre, La Défense, Saint-Denis Pleyel, Bobigny et Val-de-Fontenay, avec une antenne vers Noisy-Champs.
Les lignes 16 et 17, elles, doivent relier Saint-Denis Pleyel au Bourget puis à Aulnay-sous-Bois, Clichy-Montfermeil et Noisy-Champs d'une part, et à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle d'autre part. Elles doivent également ouvrir par étapes entre 2024 et 2030.
Par ailleurs, IDFM a voté mercredi la commande de 36 nouveaux trains de banlieue à Bombardier pour 367 millions d'euros, et a demandé au constructeur d'accélérer le rythme de livraison des trains desservant la gare Saint-Lazare.
IDFM "a demandé au constructeur Bombardier et à la SNCF de passer d'un rythme de livraison de deux trains par mois à trois trains par mois pour cette commande, mais aussi pour les 23 trains restant à livrer sur la commande précédente. Cette nouvelle cadence permet de gagner six à sept mois sur le calendrier initial et d'envisager la fin de la livraison de ces trains en septembre 2020", a-t-elle ajouté.
liu/ef/shu/sd

(© 2018 AFP Finance)
© 2018 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière